par   |    |   4 minutes  |  dans Créativité & Innovation, Stratégie, Technologie

“Rien n’est permanent, sauf le changement.”

NokiaDans les années 90 et le début du 21ème siècle, Nokia connaît un succès fulgurant et se trouve être le numéro un mondial sur le marché des téléphones mobiles. Devenir leader de son secteur est un objectif évident pour tout dirigeant d’entreprise mais une fois en haut de l’échelle, le risque de chuter est alors plus grand.

Le fait d’adopter une attitude dominante et présomptueuse est une étape naturelle dans la vie d’un leader, qu’il s’agisse du monde des affaires, du sport, de l’art ou de la musique. De par cette position de leader, vous essayez de reproduire votre comportement, encore et toujours plus vite. Trimestre après trimestre, vous régalez le marché et vos actionnaires avec des chiffres toujours plus hauts et promettez même une nouvelle augmentation de 5% pour le prochain trimestre. Aucun problème à l’horizon. Il vous suffit simplement de répéter ce que vous avez toujours fait et tout se passera pour le mieux.

Pour innover, il faut d’abord examiner et comprendre le problème. Une innovation ne représente-t-elle pas d’ailleurs la solution à un problème ?

Nokia a développé un grand nombre d’innovations, certes, mais la société s’est aussi pendant longtemps contentée d’une innovation progressive, avec des améliorations portant uniquement sur des produits ou services existants. Et pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, une autre entreprise commençait à réfléchir sur comment changer le comportement des consommateurs. Cette entreprise se trouvait alors dans une situation difficile : comment créer de la demande pour quelque chose dont les gens vont avoir besoin mais ignorent encore l’existence ? Autrement dit, comment créer le besoin là où il n’y en a pas, a priori ?

 

Le pouvoir de la souffrance

Se retrouver dans une position difficile se révèle être un bon moteur pour innover car cela vous force en fait à émettre de nouvelles idées. Lorsque vous êtes leader, vous ne souffrez pas. Et pendant que vous vous efforcez à aller de l’avant, il se peut que vous ne perceviez pas les démarches entreprises par vos concurrents et les changements de comportement de vos clients, parce que vous êtes trop occupés à contenter le marché financier.

rien-n-est-permanentAujourd’hui, le marché des téléphones portables est de plus en plus mature, et les prix sont, en conséquence, de plus en plus bas. Les innovations produit continueront très certainement dans les années qui viennent. Aujourd’hui, Apple, Google et Samsung sont les leaders dans leurs secteur. Mais cela ne durera pas éternellement.

 

Osez dire “non”

Qu’en est-il de votre entreprise ? Est-ce que vous disposez de collaborateurs qui peuvent être influencés par la concurrence pour créer de nouveaux produits qui sécuriseront la place de votre entreprise sur son marché ? Avez-vous une culture d’entreprise où vos collaborateurs peuvent oser dire “non, ça n’est pas comme ça qu’il faut procéder” ?
Est-ce que vos équipes dirigeantes ont la capacité d’écouter et d’agir ?

Pour les suédois, l’histoire de Nokia est bien connue. Dans les années 1870, Nokia a commencé par produire des galoches (chaussures dont le dessus est en cuir et la semelle en bois) puis des bottes en caoutchouc, et des pneus. Au début des années 1980, l’entreprise lance sont premier téléphone portable. En 1992, le groupe décide de se débarrasser de toutes ses activités pour se concentrer uniquement sur la téléphonie mobile, et en 1998, Nokia devient le numéro un du secteur avec 40% de parts de marché. En 2007, Nokia est proclamée 5ème marque la plus réputée dans le monde entier. La même année, Apple lance son premier iPhone et une nouvelle ère commence dans le monde de la téléphonie mobile. On connaît la suite de la l’histoire.

 

Que va-t-il se passer alors dans le monde des ERP, et que fait IFS pour maintenir sa position sur le marché ? A l’occasion du Radar Summit à Stockholm le 5 novembre 2013, et de la World Conference IFS à Barcelone en octobre prochain, j’évoquerai le sujet de l’innovation. Pour ceux qui se trouveraient en Scandinavie ou en Espagne à ces moments-là, je vous invite dès à présent à venir me rencontrer pour partager nos expériences sur l’innovation, les futures tendances et opportunités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *