L’aviation civile, première industrie sur les projets de transformation digitale et d’innovation

par   |    |   5 minutes  |  in Aviation & Defense, Agilité d'entreprise, Technologie   |  tagged

  • Les principales priorités des entreprises sont : la disponibilité opérationnelle des équipements, l’optimisation de la maintenance non planifiée et la conformité réglementaire.
  • La réalité augmentée est identifiée comme la technologie clé pour limiter les temps d’immobilisation des avions. Plus des trois quarts des répondants (77%) se tournent vers cette technologie pour réduire l’impact de la maintenance non planifiée via un support et un accès aux informations des actifs à distance.
  • L’automatisation, le big data, la robotique, la réalité augmentée, l’Internet-of-Things (IoT) sont les cinq technologies les plus disruptives pour ce secteur.
  • L’IoT (59%), le big data & analytics (39%), l’intelligence artificielle (37%), l’Enterprise Ressource Planning (33%) et l’informatique & applications mobiles (31%) sont identifiés comme les postes d’investissements prioritaires.

IFS, l’éditeur de solutions de gestion d’entreprise, présente les résultats consacrés à l’industrie de l’aviation commerciale de son étude Digital Change Survey. Celle-ci montre que ce secteur est le plus avancé en matière d’exploitation de la transformation digitale parmi tous ceux interrogés. Les principales constatations sont que l’automatisation est estimée comme la technologie la plus disruptive, la maintenance non planifiée comme le plus grand défi pour la disponibilité opérationnelle des actifs des compagnies aériennes et enfin la réalité augmentée comme la principale technologie pouvant y remédier.

44% des entreprises de l’aviation commerciale se considèrent comme « avancées » dans la transformation digitale, ce qui en fait le premier secteur devant l’industrie de la construction (39%), de la production (29%), des services (23%), du pétrole et gaz (19%). Interrogés sur les facteurs technologiques à l’origine de leur transformation digitale, les répondants ont classé l’automatisation comme la plus disruptive suivie par le big data, la robotique, la réalité augmentée et l’IoT.

 

Près de 60% des répondants indiquent que la disponibilité opérationnelle des actifs représente un réel enjeu pour leurs activités. D’ailleurs, il s’agit du défi le plus important pour 68% des entreprises de la région Asie-Pacifique et 46% de celles en Amérique du Nord. Un peu moins de la moitié des répondants considèrent que la maintenance non planifiée et la conformité réglementaire (47% chacun) sont les principaux obstacles à la disponibilité opérationnelle, suivis de près par les restrictions contractuelles (43%).

 

En examinant les solutions potentielles, 77% des professionnels de l’aviation déclarent que les technologies basées sur la réalité augmentées sont les meilleures pour les aider à mieux réagir aux opérations de maintenance non planifiées. Les entreprises d’Amérique du Nord (65%) et de la zone EMEA (67%) estiment que le support à distance permis par la réalité augmentée est aussi efficace que celui d’un ingénieur présent physiquement. Cependant, elles ne prévoient pas pour autant le remplacement complet de leurs équipes locales d’ici les 10 prochaines années. Il en va de même pour 53% des entreprises de la région Asie-Pacifique.

 

L’IoT et le big data & analytics se classent en tête du classement des postes d’investissement des entreprises de l’aviation civile. Chacune de ces technologies étant citée par 39% des répondants. 33% citent également l’ERP comme investissement prioritaire. Enfin, les deux autres principales technologies sont l’intelligence artificielle (37%) et l’informatique & applications mobiles (31%).

 

« L’aviation civile est à la pointe de la transformation numérique. Il n’est donc pas surprenant que les compagnies aériennes s’intéressent à l’automatisation et autres technologies innovantes pour résoudre leurs principaux points de dificultés », commente Graham Grose, Vice-Président Aviation chez IFS. « La réalité augmentée est idéale pour résoudre rapidement des incidents de maintenance non prévus – dont beaucoup se produisent à des niveaux diffciles d’accès avec une disponibilité limitée d’ingénieurs qualifiés sur le site. Plutôt que de déployer une équipe d’ingénieurs pour assurer les réparations, la réalité augmentée offre la possibilité de transférer la connaissance à distance permettant ainsi aux équipements d’être à nouveau et très rapidement opérationnels. Cela permet également de résoudre le problème imminent de pénurie d’ingénieurs de maintenance dans ce secteur. »

 

Pour en savoir plus sur l’expertise d’IFS en matière d’aviation : www.ifsworld.com/fr/industries/aviation-and-defense

 

A propos de l’étude IFS Digital Change Survey

Commissionnée par IFS, IFS Digital Change Survey évalue, à l’échelle mondiale, la maturité de différents secteurs industriels en matière de transformation digitale. Elle a été menée par le cabinet d’analyses Raconteur auprès de 750 décideurs des industries du pétrole et gaz, aviation, construction, production et des services industriels. 16 pays ont été pris en compte : Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Suisse, Allemagne, France, Danemark,  Norvège, Pays-Bas, Espagne, Pologne, Inde, Chine, Japon, Australie et la région du Moyen-Orient.

Pour consulter l’étude dans son intégralité : IFS Digital Change Survey

A propos d’IFS

IFS développe et déploie des solutions de gestion d’entreprise dans le monde entier pour des entreprises qui fabriquent et distribuent des biens, maintiennent leurs actifs et gèrent des opérations de services.

L’expertise industrielle des équipes et des solutions IFS ainsi que l’engagement envers ses clients font d’IFS un leader reconnu et l’éditeur le plus recommandé dans son secteur. Les 3 500 collaborateurs d’IFS prennent en charge plus d’un million d’utilisateurs dans le monde à partir d’un réseau de bureaux nationaux et d’un écosystème croissant de partenaires.

Pour plus d’information, visitez notre site Web : www.IFSWORLD.com

Leave a Reply