2018 tendances pétrole et gaz

par   |    |   7 minutes  |  dans Créativité & Innovation, Research, Stratégie, Technologie   |  tagged

De nombreuses compagnies pétrolières et gazières ont connu une période difficile ces dernières années avec la chute du cours du pétrole à des niveaux record. Bien que la reprise ait débuté en 2017, les entreprises de ce secteur doivent prendre conscience qu’elles doivent passer à la vitesse supérieure pour profiter des avantages offerts par le statut de précurseur. Les nouveaux modèles de tarification, les investissements dans le numérique et les solutions de conformité sont des exemples d’initiatives qui feront des entreprises qui en seront pionnières les grandes gagnantes de l’année 2018..

Tendance #1

La reprise de l’industrie stimulera les investissements numériques de 30%

Les réductions des coûts et des effectifs réalisées au cours de ces dernières années ont pris fin, ce qui produit un effet bénéfique aussi bien pour les entreprises du secteur que pour leur écosystème de fournisseurs. La demande mondiale en pétrole augmente en Occident et en Chine. L’OPEP a, d’ailleurs, affirmé récemment que cela augmenterait ses prévisions de 1,35 million de barils par jour à 98,12 millions. Avec les données macro-économiques indiquant que cette hausse pourrait perdurer durant les prochaines décennies, les entreprise pétrolières et gazières sont dans une démarche d’intensifier leurs activités, notamment dans le champ numérique où l’axe de progression est plus que palpable.

Dans cette industrie, les entreprises ont un réel besoin d’exploiter des technologies numériques telles que le Cloud, l’Internet-of-Things (IoT), le Big Data, la planification et ordonnancement avancée ou encore l’automatisation pour devenir plus intelligentes, plus agiles et plus efficaces dans l’extraction de pétrole et de gaz. Cela s’explique en partie par la réduction des effectifs qui a eu lieu au cours de ces dernières années. Les entreprises ont donc aujourd’hui moins de personnel pour installer, équiper et exploiter les infrastructures. Ainsi par exemple, l’automatisation des tâches manuelles devient indispensable. Songa Offshore est l’une des entreprise pionnière en la matière. L’entreprise à connecter avec des capteurs IoT 600 actifs sur chacune de ses quatre plateformes pétrolières dans le bassin nord-atlantique. Les données recueillies sont ensuite exploitées dans son ERP et permettent de réduire les coûts de maintenance et augmenter la productivité tout en améliorant l’efficacité opérationnelle. La principale potentielle optimisation réside dans l’automatisation des ordres de travail. L’entreprise réalise des économies de temps et dégage des gains de productivité grâce à ces ordres de travail automatiquement déclencher se basant sur l’exploitation des données provenant des capteurs.

D’autres investissements potentiels peuvent être réalisés comme l’utilisation de la technologie des balises (beacon technology) pour améliorer la sécurité en alertant les membres d’équipages lorsqu’ils se trouvent dans une zone règlementée.

En outre, des solutions avancées de visualisation et de planification peuvent, par exemple, aider les entreprises de l’industrie pétrolière et gazière à accélérer le processus de demande de permis de forage et ainsi maximiser la productivité en étant en mesure de mieux délimiter les zones où elles sont déjà autorisées à forer.

Tendance #2

Les investissements dans des solutions de conformité augmenteront de 20%

Avec la pression partout dans le monde des gouvernements pour la réduction de la pollution, 2018 verra une demande croissante des entreprises de l’industrie pétrolière et gazière de recherche de moyens pour minimiser les émissions de dioxyde de carbone et d’oxyde d’azote et de les prouver via des documents de conformité. Nous sommes ainsi susceptibles d’observer l’abandon progressif du diesel dans les plateformes pour des énergies alternatives propres. Lorsque l’on sait qu’une plateforme produit autant de CO2 chaque année que 5 000 voitures, il y a un réel enjeu aussi bien économique qu’environnemental.

Des solutions avancées de gestion de la conformité et des risques deviendront une exigence essentielle pour automatiser la surveillance et la déclaration des taux d’émission en remplacement des processus manuels inefficaces. Bien que difficilement connectable à internet, les plateformes peuvent tout de même accéder à des systèmes Cloud, pour soutenir leurs efforts, grâce à la technologie de communication par satellite.

Tendance #3

20% des entreprises pétrolières et gazières adopteront un modèle d’organisation davantage orienté services

Une extraction plus rapide et plus efficace implique un changement dans la manière dont les entreprises paient leurs fournisseurs et leurs sous-traitants. Le traditionnel « taux journalier » – taux forfaitaire auquel le sous-traitant est payé par jour pour ses opérations d’exploitation ou de maintenance – évolue de plus en plus bers un système basé sur la performance.

Ainsi, lorsqu’une compagnie pétrolière propose un contrat à un sous-traitant de 300 000 dollars pour 100 jours, elle peut y ajouter un bonus au cas où la mission serait réalisée dans un délai inférieur. Cela créée de nouvelles opportunités pour les fournisseurs qui peuvent devenir plus efficaces. Encore une fois, l’IoT et l’analyse des données sont des catalyseurs clés, car les capteurs sont en mesure de réagir à diverses conditions environnementales et de forage pour maximiser la productivité. Cependant, la technologie seule ne peut produire les objectifs souhaités à moins que les entreprises ne brisent les silos traditionnels entre les différentes équipes qui surveillent les équipements, analysent les conditions météorologiques et celles les métiers opérationnels.

Ces tendances peuvent également être vues en termes de servitisation. D’ailleurs, une étude IFS sur les avantages de la servitisation pour les entreprises pétrolières et gazières montre que celles qui cherchent à ajouter des services innovants à leurs offres peuvent réduire leurs émissions de CO2 de 10 à 15% et les coûts de maintenance de 25 à 30%. Pour ce dernier poste, la classification peut être un levier clé. Tous les cinq ans, les plateformes offshores doivent être mises hors service pour des vérifications d’entretien minutieuses et documentées. Pour des entreprises dont le chiffre d’affaires quotidien est compris entre 300 et 400 000 dollars, trois semaines d’arrêt peut entraîner des dizaines de millions de perte.

Les technologies avancées de planification et d’ordonnancement changeront donc la donne pour ces industriels en les aidant à mieux planifier et documenter la maintenance à l’étranger sans avoir besoin de transporter leurs navires et plateformes aussi fréquemment. Ces solutions innovantes maximisent les ressources humaines à bord et intègrent les principales évaluations des risques des actifs pour s’assurer que les opérations de maintenance sont effectuées et enregistrées dans un calendrier strict.

Et après ?

Alors, que doivent faire les compagnies pétrolières et gazières pour tirer le meilleur parti des opportunités en 2018 ?

Nombre d’entre elles ont besoin d’un « nettoyage numérique ». Beaucoup d’outils, de technologies et de processus existants demeurent opérationnels et sont un obstacle à l’innovation. L’automatisation, par exemple, ne peut fonctionner si seuls des processus manuels sujets aux erreurs sont automatisés. Dans l’étude IFS précédemment citée, seulement 7% des entreprises dans le monde exploitent avec succès leurs données et en tirent un avantage concurrentiel. Ce niveau est le plus bas parmi tous les secteurs industriels.

Heureusement, l’industrie est en bonne voie pour se remettre de ces dernières années de sous-investissements. Les entreprises de ce secteur savent ce qu’elles doivent faire pour tirer parti de la reprise actuelle afin de devenir plus modernes et plus compétitives. Mais pour atteindre ce prochain niveau de croissance, améliorer les marges et se tourner vers de nouveaux modèles d’organisation, elles devront investir aussi bien dans de nouvelles compétences numériques que dans les nouvelles technologies.

 


Vous avez des questions ou des commentaires à faire au sujet des tendances 2018 dans le secteur du pétrole et du gaz ?

N’hésitez pas à nous laisser un message dans les commentaires.

Suivez-nous sous les réseaux sociaux pour être au courants des derniers posts et de l’actualité IFS !

LinkedIn  |   Twitter

 

PhotographIE DE: Kupicoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *